L’histoire de l’Archange Michaël et des anges rebelles

Bien-aimé(e), à travers tous les liens de lumière, d’amour et de pureté qui nous unissent à la cause supérieure commune et qui font de nous une véritable famille et un peuple dans le Saint-Esprit, reçois ma salutation chaleureuse et enveloppante.

Méthode pour incarner les pensées divines de l’Archange Michaël dans sa vie

Subtils sont les liens de l’esprit, délicates sont leurs manifestations. Elles échappent facilement à celui dont l’oeil n’est pas entraîné et dont les sens de l’âme demeurent fermés.

Pourtant, le doux les perçoit, les reçoit et, en lui, elles deviennent de puissants alliés pour le tissage de la trame du futur.

Que ceux qui ont des oreilles comprennent le message et préservent les liens subtils et sacrés qui les unissent en famille à l’omniprésence de « Dieu-le-Saint-Esprit ».

A l’image d’une tapisserie, la vie a un sens, un motif. De l’ensemble de la vie de chacun et de tous se dégage une image spirituelle qui peut être vue par les mondes supérieurs et inférieurs. C’est l’image de la bête (bêtise) ou de l’agneau. Celui qui ne se tient pas dans l’éveil et dans l’énergie de la connaissance authentique peut très bien perdre le fil et laisser se déchirer la toile de la destinée. Alors c’est le chaos qui tisse l’avenir.

Dans son essence, la sagesse de l’Ecole de Dieu nous conduit à être des bâtisseurs. Nous voulons, par notre connaissance des lois qui régissent la destinée, prendre notre futur, celui de notre peuple et de la terre en mains. Nous ne voulons pas être passifs et nous contenter de vivre dans un monde qui sera pensé sans nous et dans lequel nos convictions les plus profondes seront absentes ou dénaturées. Nous voulons prendre notre place sur la terre et être actifs dans la guidance de l’humanité. Nous voulons éveiller notre pensée dans l’intelligence des mondes et vivre en harmonie avec elle. Ainsi nous trouverons honneur, dignité, beauté, accomplissement et paix dans notre vie sur terre.

Le futur est une oeuvre concrète, précise et claire qui exige de la responsabilité et de l’engagement individuel et communautaire. Par la grâce et le mérite de nos ancêtres glorieux qui ont oeuvré avec amour en conformité avec leurs idéaux, notre tradition a reçu en héritage le savoir et les clés pour bâtir un avenir harmonieux.

Les pensées dans l’enseignement de l’Archange Michaël

Par exemple, nous savons que la pensée est une force qui doit être mise en action car, une fois générée, elle doit inéluctablement aboutir quelque part. Elle a sa vie propre et elle poursuivra son chemin jusqu’à parvenir à la pleine réalisation de son être, de son impulsion première.

Un des rôles de notre Ecole est de générer consciemment et puissamment des pensées divines, lumineuses et sacrées. Que nous réalisions ou pas ces pensées n’est pas le problème car certaines doivent être amenées à la perfection par nous et d’autres le seront par d’autres.

L’essentiel est de générer dans l’océan éthérique de la terre et de l’humanité des pensées de Dieu qui aspirent à s’incarner dans la matière pour l’éveiller et la sublimer.

Etre un bâtisseur, c’est vouloir conduire une pensée de lumière jusqu’à la parfaite incarnation.

Ainsi le Verbe se fait chair et habite parmi nous. L’Enseignement nous dit qu’une pensée doit être mise en mouvement dans les sept jours. Passé ce délai, elle perd de la force éthérique. C’est pour indiquer ce secret qu’il est dit que Dieu a créé le monde en sept jours.

Un bon bâtisseur doit être conscient de ce qu’il met en au monde car le futur s’écrit par ce que l’on vit dans le présent. Entrer consciemment dans l’énergie créatrice divine du présent, c’est mettre au monde des pensées de lumière et c’est les conduire jusque dans la réalisation concrète en sept jours. C’est la perfection.

C’est la tâche de l’initié que de faire le lien entre la pensée divine et sa main. Il faut d’abord commencer par la réalisation de petites pensées. Ainsi on chemine de victoire en victoire et c’est le futur tout entier qui se trouve transformé sans même qu’on s’en aperçoive.

L’Archange Michaël est le Patron des bâtisseurs

L’Archange Michael, le Père éternel du feu, le régent de l’intelligence cosmique, est aussi le patron des bâtisseurs, de ceux qui aspirent à mettre en oeuvre d’une façon active la pensée divine.
Il aime ceux qui s’approchent de sa sphère en voulant recevoir la pensée divine et la mettre en oeuvre. Il n’aime pas les hommes mous qui ressemblent à des mollusques déformés, prêts à s’adapter à toutes les conditions qu’on leur présentera, à tout accepter par peur de déranger ce qui est sombre en eux et autour d’eux.

On devient ce que l’on est

La vie véritable d’un élève de Dieu, c’est de se connaître, de se regarder soi-même à l’intérieur comme à l’extérieur et d’oser affirmer le Divin en soi et dans le monde. Ainsi on devient ce que l’on est : un être devant un autre être. Le respect est là car l’authenticité amène toujours le respect. L’Ecole de Dieu toute entière doit devenir un être devant un autre être. S’il y a une différence, nous ne devons pas la gommer, mais l’affirmer avec amour, sans querelle, sans esprit de supériorité, mais avec liberté, sincérité et sagesse.

Alors Ecole de l’Archange Michael et notre vie sera bénie par la Lumière des lumières et la terre aussi nous bénira car nous aurons su préserver ce qui est précieux en l’homme et qui est en train de disparaître : la flamme de Dieu.

Ce que nous voulons conduire vers le Père du feu, l’Archange Michael, c’est ce Temple-Ecole qui pourra accueillir la présence réelle du Dieu vivant au cœur du tout. Cette oeuvre n’est pas une utopie, mais une vérité et un but noble, digne de l’homme et qui a déjà été réalisé de nombreuses fois sur la terre. Tout ce que nous avons de beau aujourd’hui vient de telles réalisations d’hommes et de femmes du passé qui ont eu le courage d’aller jusqu’au bout d’eux-mêmes et de vivre conformément à leur âme, à leur conscience, leur cœur, leur intelligence illuminée.

La fête de l’Archange Michaël

Durant cette période de fête automnale de l’archange Michael, nous ne devons pas être passifs dans notre vie intérieure et face à la destinée que certains hommes ont savamment tissée pour notre avenir à notre insu. C’est l’époque où il nous faut nous placer devant la réalité de la conscience et de la vie supérieure, où il faut regarder les fruits de notre existence pour séparer le bon grain de l’ivraie. Alors notre chemin de destinée peut être purifié et ouvert dans la verticalité. Je dis bien dans la verticalité car la destinée de lumière ne consiste pas à porter seulement son regard devant soi, mais avant tout à le diriger au-dessus de soi. C’est un des secrets de la croix et de la rose qui fleurit en son centre. Tourner son regard vers l’avenir, c’est bien, mais le véritable futur s’inscrit dans le présent ; non pas dans le simple présent, mais dans l’omniprésent, dans le présent supérieur. Lorsque la branche verticale est posée, alors la branche horizontale peut être fécondée et le futur prendre sa véritable dimension sacrée.

L’Archange Michaël ouvre un véritable futur

C’est pourquoi on peut dire que seul l’archange Michael peut ouvrir un véritable futur pour l’homme, l’humanité, la terre. C’est tout l’enjeu de notre Ecole et de notre tradition.

« Que celui qui veut me suivre porte sa croix. »

(Parole du Christ)

Ce que nous enseignent les archives secrètes de la Tradition cosmique

Et il y eu querelle parmi les Anges

Les archives secrètes de la tradition cosmique nous enseignent que, dans un lointain passé, il y a eu une querelle parmi les anges au sujet de l’homme. Bien sûr, à cette époque, l’humanité n’était pas telle qu’elle est aujourd’hui. Elle vivait dans une sorte de sommeil divin.

La parole de l’Archange Michaël :

« Qui est comme Dieu ? »

Une partie des anges voulait s’unir avec l’humanité et devenir Père à travers elle. L’autre partie voulait rester fidèle au seul et unique Père et à la voie qu’il avait tracée pour eux. Ce conflit dégénéra et un affrontement eut lieu. En plein cœur de la bataille, un archange se leva telle une colonne de lumière et prononça une parole avec la puissance divine : « Qui est comme Dieu ? » Cette parole était à la fois une interrogation et une affirmation.

C’était un rappel à l’ordre. Elle résonna et se propagea dans tous les mondes comme le Verbe de la victoire pour le royaume de la lumière et de la fidélité. Elle s’éleva dans les hauteurs et descendit dans les profondeurs.

Le Père de tous les Pères reçut cette parole et appela l’archange qui l’avait prononcée avec tant de détermination : « MICHAËL », ce qui signifie : « Qui est comme Dieu ».

L'Archange Michael chasse Adam et Eve du Paradis

Les anges qui voulaient prendre la place du Père dans l’homme comprirent qu’ils étaient vaincus et c’est alors qu’ils devinrent rebelles et qu’ils se précipitèrent dans les ténèbres pour les féconder de leur semence afin d’y créer un monde dans lequel ils pourraient vivre avec la partie féminine de l’humanité. C’est pourquoi il est dit qu’Adam et Eve ont été séparés.

Adam représente le principe du Père dans l’homme, alors qu’Eve incarne l’humanité terrestre. L’archange Michaël fut placé à l’entrée du monde divin pour en garder l’accès. En fait, il est devenu le gardien de l’image première de l’homme : l’homme originel voulu par Dieu. La parole de victoire de l’archange : « Qui est comme Dieu ? » était une allusion à cette image du feu premier des mondes dans l’homme. C’est pourquoi il est devenu le Père du feu, l’Archange Michael. Les anges rebelles ont tout fait pour détourner le feu de son origine divine et c’est pourquoi ils ont engendré le feu des passions dévorantes, de la guerre, de la colère et de la décomposition.

Ainsi l’homme a perdu le chemin du feu en lui et aussi à l’extérieur de lui.

Par sa parole, l’archange Michael a montré qu’il connaissait le secret de l’homme véritable qui est aussi le secret de Dieu. Ce secret annonce la défaite des anges rebelles, mais aussi leur guérison et rédemption par l’homme.

Dans leur descente au sein des ténèbres et de la lumière trompeuse, les anges malades se sont divisés entre eux et se sont combattus.

Un groupe a engendré le monde physique et il voulait que l’homme vive uniquement comme un corps avec une pensée mécanique.

L’autre groupe refusait la matière dense et voulait recréer l’image du paradis qu’il venait de quitter. Il voulait que l’homme soit spirituel et qu’il vive d’une façon idéale.

Par leur désaccord, l’homme fut divisé : il y eut la vie dans un corps physique et la vie sans corps, il y eut le jour et la nuit, la vie et la mort.

Dans le corps de l’homme, les anges malades se sont réfugiés dans certains endroits de son ventre. Ceux qui voulaient que l’homme soit spirituel ont engendré un courant magnétique à travers les reins pour s’emparer de la tête et de la pensée dans l’homme. Ils ont engendré des pensées fausses à travers la religion, la philosophie, la spiritualité, poussant toujours les humains à renier la terre et à se couper de tout ce qui est concret et qui enracine dans la réalité.

Ceux qui voulaient que l’homme ne soit qu’un corps physique dans un monde de formes et de technologie sont entrés dans le plexus solaire et, de là, dans les mains et les pieds. Dès lors ils ont poussé l’homme à ne rechercher uniquement que la perfection dans le royaume des formes extérieures et à nier farouchement tout ce qui pourrait se rapprocher de près ou de loin à la vie intérieure, à la spiritualité, à la vie dans le sommeil ou après la mort.

Ces deux courants continuent à s’affronter dans l’humanité : il y a d’un côté les religieux, les spiritualistes et de l’autre les matérialistes.

L’Archange Michaël et l’Ecole des mystères

L’archange Michael représente une autre catégorie d’humains : ceux qui entrent dans les Ecoles des mystères et qui ouvrent en eux le chemin du feu et de la lumière, la présence du Père et de sa flamme de vie.

Lorsque Michael prononça sa parole magique, il y eut une conséquence à travers le temps, c’est qu’elle devint l’âme vivante de toutes les Ecoles des mystères et de la tradition solaire sur la terre. C’est ainsi que l’humanité de lumière a pu venir sur la terre à toutes les époques pour transmettre le grand remède.

L’Archange Michael est l’influence sacrée qui permet d’équilibrer les forces d’opposition et de dualité dans l’homme. Il agit d’abord comme l’ouverture au monde divin dans la pensée devenue consciente. La pensée se relie alors avec la réalité des idées éternelles. Ensuite, il descend avec cette pensée dans le centre du cœur pour rétablir la véritable sensibilité qui fait apparaître l’âme éternelle de l’homme. Puis, il descend dans le ventre pour restaurer le vouloir de l’homme voulu par Dieu. Enfin, il entre dans l’agir de l’homme et réalise le divin sur la terre à travers la paroles, les actes, les oeuvres. L’alliance de lumière est scellée et le nom de Dieu de quatre lettres en l’homme est sanctifié.

Les anges malades ont voulu s’emparer de ce nom de quatre lettres en l’homme, ils ont voulu se substituer au iod, la première lettre afin de s’emparer d’EVE, les trois autres lettres qui correspondent aux trois intelligences dans l’homme : penser, sentir, agir.

Vois-tu, l’homme est la seule créature sur terre qui possède la capacité de penser, desentir et d’agir consciemment, délibérément. Par la pensée et la conscience, il se tient à la croisée des mondes. La pensée peut cultiver en lui le monde divin ou le royaume des anges malades. Ainsi, le combat est toujours d’actualité et c’est à l’intérieur de l’homme qu’il a lieu. Tout ce qui arrive dans le monde comme dans ta vie personnelle vient du pouvoir divin et créateur de la pensée et de la volonté consciente ou inconsciente.

S’approcher de l’Archange Michaël

Vouloir s’approcher de l’archange Michael, c’est aspirer à percer le secret de cette parole : « Qui est comme Dieu? » C’est le secret de l’homme, de ce qui est essentiel en l’homme. Les anges malades ont tout fait pour cacher cette essence car elle est la porte de l’autre monde qui libère l’âme de l’illusion du faux moi et de la lumière trompeuse. Ce moi est le fruit de l’union de l’homme avec les anges malades. Ce fruit est imparfait car il est né d’une semence imparfaite.

Les anges malades ne pouvaient être Pères car leur but était égoïste et ils n’avaient pas le véritable amour. On reconnaît le Père à son amour.

Le moi illusoire est imparfait, c’est pour cela qu’il faut sans cesse l’alimenter pour que sa flamme ne s’éteigne pas. La flamme divine, elle, est éternelle.

Chercher l’essence de l’homme, c’est découvrir et servir en soi ce qui ne s’éteint jamais. Cette présence sacrée est l’essence cachée derrière toutes les flammes et lumières visibles.

Prends conscience : derrière tes pensées, tes sentiments, sensations, vouloirs, désirs… il y a une flamme, une lumière, une présence, une énergie… Toutes ces manifestations de ton être peuvent se tourner vers la flamme divine ou être détournées pour être mises au service d’une autre lumière d’un moi éphémère et, à travers lui, d’autres êtres.

L’Archange Michaël est celui qui te montre que ta pensée est un monde qui est peuplé d’anges fidèles ou d’anges malades.

Qui peut nier qu’il est des pensées saines et d’autres qui sont malades et rendues malades ?

La question est :

« Avec qui souhaitons-nous partager notre vie ? »

Bien sûr, la philosophie actuelle cherche à faire croire que seul le monde des formes palpables est réel, mais dis-toi qu’une telle croyance n’est qu’une pensée. On peut vivre dans une pensée comme on vit dans une maison.
L’Ecole doit devenir une maison dans laquelle la pensée divine est devenue possible.

Celui qui fera l’effort de regarder la pensée en conscience et qui éveillera ses sens dans le monde de la pensée comprendra vite que non seulement une pensée est réelle dans son propre environnement d’âme, mais que son influence et ses effets s’étendent jusque dans la réalité de la vie quotidienne et du monde physique.

Devant une telle investigation impartiale, force est de constater que les anges malades se sont emparés de la pensée humaine et qu’ils ont mis en elle leurs propres semences.

Alors l’homme a été entouré d’une atmosphère psychique qui l’a coupé du royaume divin et de sa pensée vivante. La mort ne vient pas dans le corps, mais avant tout dans la pensée.

Le commencement du chemin du feu est l’éveil de la pensée consciente et vivante. Comprends qu’il est possible de tout changer en toi et dans ta vie simplement en changeant ta façon de penser. Bien sûr, c’est facile à dire car il y a tout un passé à transformer et il a été justement engendré par le pouvoir de la pensée fécondée par le grand n’importe quoi. C’est pourquoi il faut toute une science, une force, un savoir faire, un champ de vie…

Le Feu de la saint Michael

D’où l’importance de l’Ecole et de la célébration du feu de la Saint Michaël. C’est là une occasion unique car il est le feu de la pensée consciente et divine qui entre dans le monde.

L’Ecole est une émanation directe de ce feu. Elle est un courant d’intelligence emplie d’âme qui vient vers toi à travers des pensées vitalisées pour t’inviter à marcher avec tes propres pieds et à te mettre au travail pour une oeuvre d’ensemble, une oeuvre christique.

Lorsqu’un homme a compris que la vie dans ses pensées est réelle, alors il devient vigilant vis-à-vis des pensées qui le visitent et qui aspirent à vivre avec lui. Cette vigilance est naturelle, elle émane de l’éveil de la conscience et du fruit de l’expérience. Dans le monde physique, nous faisons naturellement attention avec qui nous nous associons et il doit en être de même avec les pensées qui sont des êtres réels.

Les belles pensées nous conduisent vers le feu de Michaël, elles allument tout ce qui est noble et grand en nous et dans le monde.

L’archange Michaël est le principe qui a donné la véritable liberté dans le vouloir de l’homme

Il a mis entre ses mains l’épée des décisions afin que l’homme puisse agir en toute conscience et se détermine lui-même dans son être, son agir et sa destinée.

Les spiritualistes modernes pensent que l’archange Michael est soit un être de légende, de tradition, soit un être de l’au-delà, mais pour l’Ecole de Dieu, il est aussi réel que l’air ou l’eau et ce n’est pas dans un monde imaginaire que nous pouvons le rencontrer, mais dans la réalité de la terre lorsque notre propre vie quotidienne est devenue réelle, authentique. Il est présent lorsque la liberté d’aller vers le Divin dans la pureté nous est donnée, la liberté de choisir nos pensées en pleine conscience et aussi de décider de notre avenir, de celui de l’humanité et de la terre.

Laisser un commentaire

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.

Ebook offert !

L'évangile de l'Archange Michaël

Je souhaite rececevoir cet évangile de l'Archange Michaël